BEMOL PRODUCTIONS VPC

Newsletter

HAEGHEDOORN "Nog een keer"

Le milieu de la musique traditionnelle de Flandre intérieure et maritime est en ébullition en ce début d'année 2012  avec la sortie de la compilation du groupe "Haeghedoorn" 1975/1993... "Nog een keer" (Encore une fois !)

Plus de détails


15,00 € TTC

Bemo 052


An error occured with mp3 player

Reuzelied Haeghedoorn extrait

An error occured with mp3 player

Jan mynen man Haeghedoorn extrait

An error occured with mp3 player

Mieke stout Haeghedoorn extraits

An error occured with mp3 player

Scottish arlequin Haeghedoorn extraits
1

Après avoir joué pour la dernière fête des moissons, l'envie de refaire « un petit quelque chose » à titiller les 7 membres du groupe. Après un concert à Hazebrouck en octobre, l'idée de sortir une compilation a fait son chemin. Haeghedoorn espère recevoir dans les heures qui viennent son double CD « Noog en keer » (encore une fois) qui reprend la majeure partie des morceaux enregistrés entre 1975 et 1993 par cet ensemble de folk flamand. Un double CD aux allures de boîte de gaufres sèches avec quelques photos historiques et de la bonne musique.

Sur cet album on retrouvera avec plaisir le « Reuze » de Cassel, le four merveilleux ou encore les grandes chansons du répertoire de Flandre comme « Jan Mynen man », « mavrouwe », « matheetje » ou encore « plompaert » issus du collectage d'Edmond Decoussemaecker et quelques compositions du groupe comme le fameux branle des moissons.

 

Origines :  

D’opnaemen kommen van de drie plaeten van HAEGHEDOORN

Les enregistrements sont issus des trois albums d’HAEGHEDOORN.

HAEGHEDOORN plaete/volume 1.  tytels/titres 1 toet/à 11. 

Produuksche van ARFOLK in ‘t jaere 1978 openoomen in Robaeys

produit par ARFOLK en 1978 enregistré à Roubaix

HAEGHEDOORN plaete/volume 2.  tytels/titres  12 toet/à 20.  

Produuksche van HAEGHEDOORN in ‘t jaere 1984 openoomen op de GEDEON

produit par HAEGHEDOORN en 1984 enregistré sur la péniche GEDEON

Oegstfeeste, tytels 21 toet 26

LA FETE DES MOISSONS. titres 21 à 26

Produuksche van d’OMJC van Sinte Jans Cappel in ‘t jaere 1986 openoomen op de GEDEON

produits par l’OMJC de Saint Jans Cappel en 1986 enregistré sur la péniche GEDEON

 

De tytels 27 en 28 kommen van de plaete « Chants de Marins II Danses et complaintes des côtes de France » / Deel 2, produuksche van de Chasse Marée in ‘t jaere 1982

Les titres 27 et 28 sont issus du disque  Chants de Marins II Danses et complaintes des côtes de France/ volume 2 produit par le Chasse Marée en  1982.

Alle de traditioneele tytels kommen van ‘t werk van Edmond de Coussemaker en zyn vervrochten van Haeghedoorn (‘t is eschreeven et en nie azoo is)

Tous les titres traditionnels sauf mention contraire, sont issus du collectage d'E. de Coussemaker, sauf mention contraire, arrangements Haeghedoorn.

 

Production : D'accornemuses, Bémol productions, Institut de la Langue Régionale Flamande, Collectif d’Expression Musicale Smitlap.

 

Numérisation et mastering : Olivier Darques  www.mobilehomestudio.net

Réalisation graphique : Frédéric Rau

 

(Décembre 2011)

 

Haeghedoorn (aubépine) est un nom de lieu très répandu en Flandre . En empruntant le nom de cet arbuste fleurissant au printemps, le groupe a voulu y voir l’image de la renaissance de la musique traditionnelle et de la culture flamande en Flandre française.

La musique traditionnelle flamande a été sauvegardée par des collectages mais surtout par le travail important du fondateur en 1853 du Comité Flamand de France Edmond de Coussemaker, juriste et musicologue originaire de Bailleul. Plus de 150 chants ont été ainsi recueillis et édités dans le célèbre ouvrage Chants populaires des Flamands de France.

 

Tous ces chants ont été notés en flamand (West-vlaemsch ou flamand occidental). Langue maternelle des habitants du Westhoek français (arrondissement de Dunkerque) le flamand était une langue très répandue jusqu’au milieu du XXème siècle. Aujourd’hui encore parlé par environ cinquante mille personnes, il est enseigné dans des cours du soir et en milieu scolaire sous l’égide d’associations regroupées dans l’Institut de la Langue Régionale Flamande (Akademie voor Nuuze Vlaemsche Taele).

 

Haeghedoorn fut créé en 1975 par quatre jeunes de Flandre française (Claude About, Laurent Claeys, Irène Dewulf et Martial Waeghemaeker). Quelques années plus tard Michel Gossart, Patrice Heuguebart puis François Baladou rejoignirent le groupe.

C’est dans ces années 70 que le grand public a redécouvert les musiques traditionnelles avec Alan Stivell en Bretagne, Roger Siffert en Alsace, Joan Pau Verdier en Occitanie …

La musique flamande de son côté connaissait un renouveau remarquable avec notamment Alfred den Ouden, les groupes De Snaar et Rum en Flandre belge, Marieke en Bart et Haeghedoorn en Flandre française.

Haeghedoorn a donné de nombreux concerts en Flandre, dans le Nord-Pas-de-Calais (tournée de quarante concerts avec le groupe Klauwaerts) mais aussi en Belgique, aux Pays-Bas et même en Ecosse. Il a participé à des émissions de radio et de télévision : Antenne 2, FR3, France Inter, France Culture, BRT, NOS, ….

Très vite après sa création, le groupe découvre les danses traditionnelles flamandes, les adapte et les fait connaître lors de bals folks qui attirent un très grand public. Il a enregistré trois disques et participé à une anthologie de chants de marins éditée en Bretagne.

Précurseur du mouvement folk en Flandre française, Haeghedoorn y reste une référence pour les groupes de musique traditionnelle flamande. 

 

Haeghedoorn is een hoeknaeme styf ekend in Vlaenderen.

Mit de naeme van dat bomtje diet bloeit in den uutkom, den trop wulste dermee ’t weereschot toogen van de traditionneele muuzyke en de vlaemsche kuulteure van Fransch-Vlaenderen.

De traditioneele vlaemsche muuzyke het beschermt ewist mit opgaeringen maer oek mit ‘t groot werk van den oprichter in 1853 van den Vlaemschen Komitee van Frankryk, Edmond de Coussemaker, wetman en muuzykeman geboortig van Belle. Meer of hounderd-vichtig liedjes waeren ezoo vergaerd en uutegeeven in den welekenden boek Chants populaires des Flamands de France (Volksgezangs van de Vlamingen van Frankryk).

 

Ael die gezangs waeren etikt in ’t vlaemsch. Moedertaele van de menschen van den Franschen Westhoek, ’t vlaemsch is een taele styf ekend toet den middel van de twintigste eeuwe. Vandaege, z’ is nog eklapt van vichtig duust menschen, z’ is eleerd in aevendlessen en in ’t schoole mit associaesjen vergaerd in d’Akademie voor Nuuze Vlaemsche Taele.

 

Haeghedoorn het opestelt ewist in 1975 van vier jounge menschen van Fransch-Vlaenderen (Claude About, Laurent Claeys, Irène Dewulf en Martal Waeghemaeker). Eënigste jaeren achternaer Michel Gossart, Patrice Heuguebart en François Baladou kwaemen by. ’T is in de jaeren 70 dat den grooten publyk weere de traditioneele muuzyken ontdekt het mit Alan Stivell in Bretanje, Roger Siffert in Elzassen, Joan Pau Verdier in Occitanje…

 

De vlaemsche muuzyke op neur kant konde een ontmerkelike vernieuwinge mit Alfred den Ouden, de groepen De Snaar en Rum in Belgyksch-Vlaenderen, Marieke en Bart en Haeghedoorn in Fransch-Vlaenderen.

Haeghedoorn het veele muuzykespils egeeven in Vlaenderen, in de streeke Nord-Pas-de-Calais (veertig spils mit den groep Klauwaerts) maer oek in Belgyken en in de Nederlanden en zelve in Schotland.
Hen het mei-edaen an veele radio en televizje uutzendingen : Antenne 2, FR3, France Inter, France Culture, BRT, NOS, ….

Styf licht achter ze begun, den groep ontdekt de traditioneele vlaemsche dansen, stelt ze op en doet ze kennen naer de volksbaelen dien veele menschen optrekken. Hen het drie plaeten openimt en mei-edaen mit een boek van zeemannenliedjes in Bretanje. Den eersten om de volksmuuzyke in Fransch- Vlaenderen, Haeghedoorn bluuft een eksempel om de traditioneele vlaemsche muuzyke groeps in Fransch-Vlaenderen.

 

Chroniques : Infomumuses  (http://musette.free.fr)

Haeghedoorn fait partie de ces groupes disparus mais restés mythiques dans leur région voire au delà. Ce double CD se propose donc aux nostalgiques de les réécouter et aux autres de les découvrir. Je dois avouer que je fais plutôt partie des seconds même si j'avais eu l'occasion de les entendre lors des assises des musiques traditionnelles d'Arras il y a bien longtemps, mais pas dans des conditions qui m'avaient permis de réellement saisir ce qu'ils faisaient (si ma mémoire est bonne c'était en bal et sur un répertoire bien plus passe-partout que ce que l'on peut entendre ici).

Comme de nombreux groupes, la composition de celui-ci avait évolué avec le temps, mais finalement de manière assez modérée, sept musiciens seulement ayant tourné au sein de cette formation à l'histoire assez simple : un quintet dont deux des membres (Irène Dewulf et Martial Waeghemaeker) s'en vont, qui tourne ainsi en trio (Laurent Claeys, Claude-Charlotte About et Michel Gossart) puis s'attache deux nouveaux acolytes aujourd'hui bien connus puisque membres de Smitlap (Patrice Heuguebart et François Baladou).

Ce double CD pemet de les écouter à deux périodes de leur existence : en 1978, trois ans après la création du groupe, dans une réédition de leur CD chez Arfolk (un nom de label qui évoque déjà toute une époque...) puis dans la première moitié des années 80 au travers de reprises d'enregistrements de trois albums.

Bonne surprise à l'écoute du premier CD (très court) : la qualité sonore ne trahit pas l'âge de l'enregistrement (cela fait tout de même 34 ans et bien des masters se sont perdus depuis lors...). Si nous sommes alors en pleine période folk et même bien dans les débuts de celle-ci, le répertoire très local interprété nous épargne le côté trop folkeux de certains autres enregistrements de cette période. Bien entendu, côté technique des progrès ont été fait depuis, notamment du côté de la facture et du jeu de cornemuse et on peine à reconnaître dans une plage de cornemuse un peu brouillonne, le leader actuel de D'Accornemuses, celui que j'ai pu entendre un jour jouer de la cornemuse tout en s'accompagnant sur le pédalier d'un orgue... Mais pour le reste, le groupe tenait déjà bien la route et il n'est pas étonnant qu'ils se soient fait une bonne réputation.

Le second CD est plus récent et, naturellement la technique s'est affirmée, cela tourne fort bien, toujours sur un répertoire essentiellement régional. L'instrumentation trahit parfois l'origine ancienne de groupe et une plage cromorne-psaltérion m'a fait vérifier si j'étais bien sur le second CD...  Jean Luc Matte

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

Panier  

(vide)

Nouveaux produits

Aucun nouveau produit à l'heure actuelle

Publicité